fbpx

Créateur de bijoux : reste-t-il de la place sur le marché?

Créateur de bijoux

Reste t’il encore de la place
pour être créateur(-trice)s de bijoux ?

Créateur de bijoux

creations bijoux

Créateur de bijoux

Fabriquer vos propres bijoux, travailler de vos mains, vous épanouir au quotidien en créant… Et pourquoi pas en faire votre pain quotidien ? Voilà une question bien compréhensible, surtout après une année si chaotique.

Oui mais… effectivement, la création de bijoux a « le vent en poupe » ces dernières années. De nouvelles vocations, de nouveaux créateurs, de nouvelles marques émergent chaque jour. Ce marché n’est-il pas déjà saturé ? Reste-t-il encore de la place pour vous ? N’est-il pas trop tard ? Et faut-il craindre cette concurrence, au risque de vous épuiser ?

Il est vrai qu’il faut un peu jouer des coudes aujourd’hui pour sortir la tête du lot. Et pourtant… oui, aujourd’hui encore il reste de la place ! Ou plutôt, que c’est à vous de vous faire cette place. Non pas en poussant dans le dos la concurrence, mais plutôt en étant malin(e), spécialisé(e) et persévérant(e).

Je suis Mélanie, du blog www.apprendre-la-bijouterie.com, moi-même créatrice de la marque de bijoux OH LA LA ! depuis 10 ans (une reconversion), et formatrice au métier de bijoutier. J’accompagne depuis plusieurs années de jeunes créateurs(-trices) pour apprendre ce métier et je les aide à se lancer. Et de belles histoires de réussites artisanales, je peux vous en conter des dizaines !

Une caractéristique propre à ces success stories : 100% de ceux et celles qui ont réussi, ont essayé !

Créateur de bijoux

Une concurrence accrue ces dernières années

Pour ma part, j’ai eu l’opportunité de me lancer à une époque où la place était relativement vide… mais les opportunités de vente également ! De même qu’un choix de fournisseurs bien plus restreints.

Aujourd’hui, il y a bien plus de créateurs de bijoux qu’il y a 10 ans, c’est un fait.

Cela est dû à plusieurs facteurs :

    • les statuts de micro-entreprises (ex auto-entreprise) qui facilitent l’installation pour des particuliers, même en activité secondaire à côté d’un travail salarié.
    • la multiplication des sources d’approvisionnement : fournisseurs plus nombreux, achats en ligne démocratisés, ouverture aux clients “non professionnels”.
    • l’éducation de la clientèle, la démocratisation du fait main et du local (en témoignent le succès vertigineux d’Etsy, ou le nombre de marchés de créateurs, de pop-up stores…) Même les grandes enseignes classiques font maintenant du marketing “jeunes créateurs”, ou “handmade”. Après le “greenwashing”, maintenant le “smallwashing” ?
    • l’accès à la vente en ligne bien plus aisée : facilité d’établir une boutique Etsy ou de faire son propre site sur Wix, Squarespace ou encore Shopify (quant il fallait faire appel à un webmaster il y a de cela quelques années)
    • l’évolution des formations dans le domaine. Fini les écoles élitistes et hors de prix, les ateliers fermés aux apprentis. De nos jours, il est même possible de se former en ligne (notamment avec mes formations aux bases de la bijouterie 🙂 )

Et ce n’est qu’un début. Cette année 2020, ces confinements à répétition et son lot d’incertitudes et de remises en questions, ont fait naître de nouvelles envies, de nouveaux horizons et de nouvelles vocations pour beaucoup de monde.

Et si je peux vous donner mon avis : c’est une excellente nouvelle !

Créateur de bijoux

Plus de concurrence = plus d’opportunités

createurs bijoux

Cela peut paraître contre-nature de prime abord, mais un marché sur lequel il n’y a aucune concurrence est soit révolutionnaire (ou immature), soit… inexistant, tout simplement.

La concurrence dans un domaine est avant tout signe de bonne santé d’un marché (mes études commerciales m’auront au moins servi à savoir cela). Et avant d’arriver à saturation, la vente de bijoux a encore de belles heures devant elle !

  • La loi de l’offre et de la demande.
    Vous pourriez penser “Il y a tellement de monde sur ce marché que la part du gateau se réduit”. Et bien non, le gateau a lui aussi grossi ! Il y a tout simplement plus de bijoux, car il y a plus de clientes. Ou inversement !
  • Plus de quantité.
    Vous avez de la chance : le bijou (tout comme les autres accessoires, la mode, la déco) se collectionne. On n’en aura jamais “assez”. Ouvrez vos placards, ceux de vos amies, de vos soeurs : qui se contente aujourd’hui d’un seul bijou, comme on se contente d’une seule maison ou d’un seul canapé ? Vive les tendances, les assortiments avec les tenues, les accumulations… Pour notre plus grand bonheur !
  • Plus de variété.
    Des bijoux, il y en a pour tous les goûts ! C’est un marché dans lequel les clientèles sont multiples et se croisent, ce qui n’était pas le cas ne serait-ce il y a quelques années de cela. Le bijou fantaisie côtoie les diamants. L’or a cédé de son prestige à l’argent, au plaqué or, au Gold Filled et même à l’acier inoxydable. Les couleurs de métaux s’interchangent selon les humeurs et le bronzage. Des matériaux inhabituels (céramique, bois, plexiglass) ont fait leur entrée. Il y a tout juste quelques dizaines d’années de cela encore, il était inenvisageable d’acheter un bijou ailleurs que dans une boutique de bijoutier établie, aujourd’hui il est tout à fait commun de faire son shopping de bijoux en ligne, sur un marché de plein vent ou encore dans une enseigne de vêtements.

Créateur de bijoux

Quelques pistes pour vous lancer “dans le grand bain” 

La vraie question que tout le monde se pose, c’est “oui mais comment faire pour me démarquer et trouver ma clientèle ?” J’ai envie de vous dire : la réponse est dans la question !

  • Démarquez-vous : trouvez votre niche, votre cible parfaite et assumez-la. A vouloir plaire à tout le monde, on finit par ne plaire à personne. Il vaut mieux une “petite” niche de clients qui achètent vos créations que de viser une foule de personnes qui ne vous regardera pas. Vouloir rester dans la tendance, très généraliste, c’est souvent se voir étouffé non pas par un concurrent lui aussi créateur, mais par les grandes enseignes qui, elles, auront pignon sur rue et de l’argent sur la table pour se promouvoir. Proposez un produit différent, ou personnalisé, ou encore destiné à une certaine population (pour les femmes enceintes, les fans de fictions, les amoureux du vintage ou les mamies rock’n roll… faites parler qui vous êtes !). Voici d’ailleurs 5 façons originales (et gratuites) de promouvoir ses créations. Un autre conseil : détachez-vous du simple “assemblage” d’apprêts, et apprenez à créer vos bijoux de A à Z, avec votre propre style.
  • Calculez bien vos prix : cela peut paraître évident, mais si vous vendez beaucoup de créations mais que vos prix ne vous laissent aucun profit, vous n’arriverez jamais à en vivre ! C’est l’erreur de débutant la plus commune : sous estimer le prix de son travail. D’où l’importance de bien calculer vos tarifs avant de vendre vos créations. On évite le “à vue de nez” et on sort sa calculette ! Dans un second temps il faudra sans doute également lever la croyance limitante sur le prix “je ne peux pas vendre aussi cher”. Là encore une chance est qu’en bijouterie, tous les prix sont possibles !
  • Allez chercher vos clients : demandez-vous ensuite où sont vos clients. Pour les trouver, il faut d’abord les chercher. Sont-ils sur des salons ? Sur internet ? Utilisent-il Facebook, Instagram, ou des forums ? Font-ils des ventes privées à domicile ou travaillent-il dans des entreprises. Sont-ils chez leur gynéco (rapport aux femmes enceintes, plus haut…) ou flânent-ils dans un quartier de votre ville ? Construisez vos circuits de distribution en conséquence. Que ce soit sur internet, en salons, en direct ou en boutique. Testez, mais surtout consacrez votre énergie là où sont vos clients. Et non pas là où sont vos concurrents.
  • Et enfin, serrez-vous les coudes ! L’union fait la force, et c’est vrai. S’entraider entre créateurs n’a jamais été si important et si facile. En témoigne la vague de partages de cette fin d’année, avec la décision de fermer les “commerces non essentiels”. Alors pensez “boutiques partagées”, “pop-up stores”, “événements à thème” mais aussi “boxs multi-créateurs” ou encore “partage sur les réseaux”. Créer de l’émulation autour de la création, avec ses propres concurrents, c’est s’assurer une clientèle présente et toujours plus nombreuse.

Soyez patients, et résilients. Je pense qu’un facteur commun à tous les créateurs de bijoux à succès est la persévérance. Attention cependant à ne pas confondre persévérance et obstination : savoir se remettre en question régulièrement fait partie d’un parcours entrepreneurial sain.

Comme dans tout domaine, il faut savoir se questionner et orienter son projet comme un chef d’entreprise, maîtriser plusieurs domaines au-delà de la “simple” fabrication de bijoux. Mais si vous êtes prêt(e)s à mener votre barque en tant qu’entrepreneur(se) alors lancez-vous, la mer est grande, les vagues sont nombreuses, mais retenez surtout que c’est le chemin qui est beau !

Créateur de bijoux

NOS RECOMMENDATIONS POUR ALLER + LOIN :

Créateur de bijoux

séduire instagram

MASTERCLASS
“S
ÉDUIRE L’ALGORITHME INSTAGRAM”

Grâce à cette masterclass, vous apprendrez faire connaissance avec l’algorithme d’Instagram et ses fonctionnalités phares, afin de vous distinguer en tant que bijoutier sur LE réseau social de l’artisan.

👉 Les objectifs de la Masterclass :

✔ Qu’est qu’Instagram?

✔ Pourquoi Instagram est-il fait pour vous?

✔ Les Nouveautés de 2021 pour percer sur Instagram

✔ Les bases de l’algorithme Instagram

✔ Les fonctionnalités phares d’Instagram

✔ Comment appréhender sa communication pour être visible?

✔ Les différents formats de contenus et quand les utiliser

✔ Les erreurs à ne pas commettre!

Créateur de bijoux

Créateur de bijoux

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.